illumination alpine™

Dormillouse, Lac de Serre-Ponçon, Tête de Louis XVI, Ubaye, première neige en altitude (plus lac Atlantique), Oct-2002

www.nilum.com/v018/?lang=fr :: [ english | deutsch | français ]

 

Photos illuminées par le soleil des Alpes du Sud : des vallées de l'Ubaye et de Durance, Alpes de Haute Provence, Hautes Alpes, Préalpes Dignoises (France) et Argentera (Italie).

[ Acceuil | Liste des matières de toutes pages photo d'Illumination Alpine ]

018_1_002.jpg

La Loi
Frédéric Bastiat (1848) (voir texte complet www.bastiat.org)

Photo 1 (id: 018_1_002)

018_2_001.jpg

Il est si faux qu'elle puisse opprimer les personnes ou spolier les propriétés, même dans un but philanthropique, que sa mission est de les protéger.

Photo 2 (id: 018_2_001)

018_2_003.jpg

Et qu'on ne dise pas qu'elle peut au moins être philanthropique, pourvu qu'elle s'abstienne de toute oppression, de toute spoliation; cela est contradictoire. La Loi ne peut pas ne pas agir sur nos personnes ou nos biens; si elle ne les garantit, elle les viole par cela seul qu'elle agit, par cela seul qu'elle est.

Photo 3 (id: 018_2_003)

018_2_004.jpg

La Loi, c'est la Justice.

Photo 4 (id: 018_2_004)

018_2_005.jpg

Voilà qui est clair, simple, parfaitement défini et délimité, accessible à toute intelligence, visible à tout œil, car la Justice est une quantité donnée, immuable, inaltérable, qui n'admet ni plus ni moins.

Photo 5 (id: 018_2_005)

018_3_001.jpg

Sortez de là, faites la Loi religieuse, fraternitaire, égalitaire, philanthropique, industrielle, littéraire, artistique, aussitôt vous êtes dans l'infini, dans l'incertain, dans l'inconnu, dans l'utopie imposée, ou, qui pis est, dans la multitude des utopies combattant pour s'emparer de la Loi et s'imposer; car la fraternité, la philanthropie n'ont pas comme la justice des limites fixes. Où vous arrêterez-vous? Où s'arrêtera la Loi? L'un, comme M. de Saint-Cricq, n'étendra sa philanthropie que sur quelques classes d'industriels, et il demandera à la Loi qu'elle dispose des consommateurs en faveur des producteurs. L'autre, comme M. Considérant, prendra en main la cause des travailleurs et réclamera pour eux de la Loi un minimum assuré, le vêtement, le logement, la nourriture et toutes choses nécessaires à l'entretien de la vie. Un troisième, M. L. Blanc, dira, avec raison, que ce n'est là qu'une fraternité ébauchée et que la Loi doit donner à tous les instruments de travail et l'instruction. Un quatrième fera observer qu'un tel arrangement laisse encore place à l'inégalité et que la Loi doit faire pénétrer, dans les hameaux les plus reculés, le luxe, la littérature et les arts. Vous serez conduits ainsi jusqu'au communisme, ou plutôt la législation sera... ce qu'elle est déjà: le champ de bataille de toutes les rêveries et de toutes les cupidités.

Photo 6 (id: 018_3_001)

018_3_002.jpg

La Loi, c'est la Justice.

Photo 7 (id: 018_3_002)

018_3_003.jpg

Dans ce cercle, on conçoit un gouvernement simple, inébranlable. Et je défie qu'on me dise d'où pourrait venir la pensée d'une révolution, d'une insurrection, d'une simple émeute contre une force publique bornée à réprimer l'injustice. Sous un tel régime, il y aurait plus de bien-être, le bien-être serait plus également réparti, et quant aux souffrances inséparables de l'humanité, nul ne songerait à en accuser le gouvernement, qui y serait aussi étranger qu'il l'est aux variations de la température. A-t-on jamais vu le peuple s'insurger contre la cour de cassation ou faire irruption dans le prétoire du juge de paix pour réclamer le minimum de salaires, le crédit gratuit, les instruments de travail, les faveurs du tarif, ou l'atelier social? Il sait bien que ces combinaisons sont hors de la puissance du juge, et il apprendrait de même qu'elles sont hors de la puissance de la Loi.

Photo 8 (id: 018_3_003)

018_3_004.jpg

Mais faites la Loi sur le principe fraternitaire, proclamez que c'est d'elle que découlent les biens et les maux, qu'elle est responsable de toute douleur individuelle, de toute inégalité sociale, et vous ouvrez la porte à une série sans fin de plaintes, de haines, de troubles et de révolutions.

Photo 9 (id: 018_3_004)

018_3_005.jpg

La Loi, c'est la Justice.

Photo 10 (id: 018_3_005)

018_4_003.jpg

Et il serait bien étrange qu'elle pût être équitablement autre chose! Est-ce que la justice n'est pas le droit? Est-ce que les droits ne sont pas égaux? Comment donc la Loi interviendrait-elle pour me soumettre aux plans sociaux de MM. Mimerel, de Melun, Thiers, Louis Blanc, plutôt que pour soumettre ces messieurs à mes plans? Croit-on que je n'aie pas reçu de la nature assez d'imagination pour inventer aussi une utopie? Est-ce que c'est le rôle de la Loi de faire un choix entre tant de chimères et de mettre la force publique au service de l'une d'elles?

Photo 11 (id: 018_4_003)

018_4_004.jpg

La Loi, c'est la Justice.

Photo 12 (id: 018_4_004)

018_4_005.jpg

Et qu'on ne dise pas, comme on le fait sans cesse, qu'ainsi conçue la Loi, athée, individualiste et sans entrailles, ferait l'humanité à son image. C'est là une déduction absurde, bien digne de cet engouement gouvernemental qui voit l'humanité dans la Loi.

Photo 13 (id: 018_4_005)

018_5_001.jpg

Quoi donc! De ce que nous serons libres, s'ensuit-il que nous cesserons d'agir? De ce que nous ne recevrons pas l'impulsion de la Loi, s'ensuit-il que nous serons dénués d'impulsion? De ce que la Loi se bornera à nous garantir le libre exercice de nos facultés, s'ensuit-il que nos facultés seront frappées d'inertie? De ce que la Loi ne nous imposera pas des formes de religion, des modes d'association, des méthodes d'enseignement, des procédés de travail, des directions d'échange, des plans de charité, s'ensuit-il que nous nous empresserons de nous plonger dans l'athéisme, l'isolement, l'ignorance, la misère et l'égoïsme? S'ensuit-il que nous ne saurons plus reconnaître la puissance et la bonté de Dieu, nous associer, nous entraider, aimer et secourir nos frères malheureux, étudier les secrets de la nature, aspirer aux perfectionnements de notre être?

Photo 14 (id: 018_5_001)

018_5_002.jpg

La Loi, c'est la Justice.

Photo 15 (id: 018_5_002)

018_5_003.jpg

Et c'est sous la Loi de justice, sous le régime du droit, sous l'influence de la liberté, de la sécurité, de la stabilité, de la responsabilité, que chaque homme arrivera à toute sa valeur, à toute la dignité de son être, et que l'humanité accomplira avec ordre, avec calme, lentement sans doute, mais avec certitude, le progrès, qui est sa destinée.

Photo 16 (id: 018_5_003)

018_5_004.jpg

Il me semble que j'ai pour moi la théorie; car quelque question que je soumette au raisonnement, qu'elle soit religieuse, philosophique, politique, économique; qu'il s'agisse de bien-être, de moralité, d'égalité, de droit, de justice, de progrès, de responsabilité, de solidarité, de propriété, de travail, d'échange, de capital, de salaires, d'impôts, de population, de crédit, de gouvernement; à quelque point de l'horizon scientifique que je place le point de départ de mes recherches, toujours invariablement j'aboutis à ceci: la solution du problème social est dans la Liberté.

Photo 17 (id: 018_5_004)

018_5_005.jpg

Et n'ai-je pas aussi pour moi l'expérience? Jetez les yeux sur le globe. Quels sont les peuples les plus heureux, les plus moraux, les plus paisibles? Ceux où la Loi intervient le moins dans l'activité privée; où le gouvernement se fait le moins sentir; où l'individualité a le plus de ressort et l'opinion publique le plus d'influence; où les rouages administratifs sont les moins nombreux et les moins compliqués; les impôts les moins lourds et les moins inégaux; les mécontentements populaires les moins excités et les moins justifiables;

Photo 18 (id: 018_5_005)

018_6_001.jpg

où la responsabilité des individus et des classes est la plus agissante, et où, par suite, si les mœurs ne sont pas parfaites, elles tendent invinciblement à se rectifier; où les transactions, les conventions, les associations sont le moins entravées; où le travail, les capitaux, la population, subissent les moindres déplacements artificiels; où l'humanité obéit le plus à sa propre pente; où la pensée de Dieu prévaut le plus sur les inventions des hommes; ceux, en un mot, qui approchent le plus de cette solution: dans les limites du droit, tout par la libre et perfectible spontanéité de l'homme; rien par la Loi ou la force que la Justice universelle.

Photo 19 (id: 018_6_001)

018_6_002.jpg

Photo 20 (id: 018_6_002)

018_6_003.jpg

Photo 21 (id: 018_6_003)

018_6_004.jpg

Photo 22 (id: 018_6_004)

018_6_005.jpg

Photo 23 (id: 018_6_005)

018_7_001.jpg

Photo 24 (id: 018_7_001)

018_7_002.jpg

Photo 25 (id: 018_7_002)

018_8_002.jpg

Photo 26 (id: 018_8_002)

118_9_002.jpg

Photo 27 (id: 118_9_002)

L'URL de cette page est www.nilum.com/v018/?lang=fr, created: 17-Jul-2004, revised: 12-Oct-2004

Abréviations : AHP - Alpes de Haute Provence (04, France), FN - Friedrich Nietzsche (Ainsi Parlait Zarathoustra - sauf indication différente), GD - , HA - Hautes Alpes (05, France), RS - Rudolf Steiner (La Science de l'occulte)

Copyright © (2004-2015) pour toutes photos (et pour tous textes sauf indication contraire) nilum.com :: À propo

Disclaimer: Toute reproduction intégrale ou partielle par quel que moyen que ce soit, toute utilisation de ce document non autorisée par dotzel.net/mpr ou ses ayants droit, est strictement interdite. Aucune garantie d"aucune sorte, explicite ou implicite concernant les informations fournies. Photos et descriptions non contractuelles.
Minimalist webdesign by otolo.com
LINKS & ADS
Mountain Picture Ring
MPR logo
Mountain Forest Protection Campain
[Looking for a book logo 9.5KB]
Show me books recommendations!
LeoRecords logo
LEO RECORDS
Music for the Inquiring Mind and the Passionate Heart